A l'initiative du comité de mobilisation de l'université Montpellier 2, une table ronde a été mise en place entre les étudiants et les enseignants-chercheurs. Je trouve cette idée remarquable et extrêmement intéressante, pour une fois le maître n'a pas été donneur de leçon et un véritable échange s'est produit entre les élèves et leurs profs.