J'ai appris via le blog de Marie-Laure, que la pochette du nouvel album de Saez placardée dans le métro parisien avait été censurée.

Je suis pour le fait de ne pas laisser n'importe quoi à la vue de tous, or, dans ce cas précis on fait les choses à l'envers. Saez a toujours dénoncé l'univers consumériste, la pochette de l'album (que vous voyez ci dessous), représente une femme dans un caddies avec comme signature " J'accuse ". Certes, cette femme dénudée est dans un caddy, comme le souligne très bien Marie-Laure dans son article, elle ne nous dévoile rien, aucun téton qui dépasse à la Janet Jackson !

Le message est suffisamment clair : " J'accuse ", là où l'artiste dénonce une société sur-consommatrice où la femme est très souvent assimilée à un objet (combien de publicités représentent des filles à moitié nue pour vendre un simple yahourt ?!) les censeurs y voit tout ce que le chanteur dénonce.

A trop vouloir tout contrôler, ces " chiens de gardes " y perdent un peu le nord et s'attaquent à ce qu'ils veulent défendre..

Le bon point c'est que Saez y trouve le beau rôle et est mis sur le devant de la scène, certes pas par sa musique mais il fait parler de lui.

Finalement, il n'y a pas que quand on est jeune que l'on est con =)

Pour découvrir ce qu'il réponds à cette privation de la liberté d'expression : Site Officiel