Celle-ci peut être utilisée de différentes manières et chaque internaute peut utiliser de manière distinguée ces variantes. On retrouve comme sphère d’utilisation essentiellement le jeu, la gestion de son cercle d’amis et familial, la sphère professionnelles, rencontres amoureuses  et le partage avec une communauté.

Amitiés et Familles

  Le service le plus connu du moment dans ce secteur là est Facebook, en mon sens il est le meilleur exemple de site de Social Networking exploitant le système d’amitiés et de croisement de sphères d’amis. Je m’explique, selon la volonté des utilisateurs on peut voir les fiches de ses amis (normal) mais les fiches des amis de mes amis ! Ainsi l’on parcourt son réseau et on peut l’étendre en faisant de nouvelles rencontres. Cet outil peut être utilisé dans le cadre professionnel mais il est encore difficile de faire la "jointure" entre vie professionnelle et vie privée.

   Sur un concept approchant on retrouve Kindo qui est un service en ligne qui permet de construire son arbre généalogique et interagir directement en ligne avec les autres membres de sa famille. L’arbre s’enrichi de manière communautaire, une autre approche du Web 2.0.

Dans le cadre professionnel

La gestion de sa carrière passe aussi par le web maintenant, le CV en ligne est une des méthodes les plus utilisés de recrutement avec des sites comme Monster.fr par exemple.  Mais il n’est pas automatique d’utiliser des services et parfois c’est directement à travers un CV « à la main » que l’on peut s’afficher sur le net (voir mon CV par exemple :p).

Plusieurs sites propose en plus la gestion avancée de son réseau professionnel (j'en ai parlé rapidement dans l'article précédent), parmi ces sites on retrouve le célèbre LinkedIn, et les deux français Ziki et Viadeo.

La gestion de son identité numérique passe aussi par le blog, le fait de s’exprimer sur différents sujets plus ou moins personnels peut être un moyen de contact avec le monde professionnel et montrer à un éventuel recruteur sa capacité à écrire et sa vision de la vie, ce qui peut être parfois un grand plus ! Le blog est le moyen de rendre "vivant" un CV en parlant par exemple de nos passions et ainsi développer la case "Centres d’intérêts" du classique curriculum vitæ.

Internet : les grandes familles (ou communautés)

Mode souvent prisé des passionnés, c’est par exemple pour un photographe amateur le partage de ses photos sur des services tels que Flickr ou Picasaweb, le partage de vidéo sur YouTube ou DailyMotion, la rédaction d’articles sur des médias participatifs tels que AgoraVox ou sur Montpellier avec Montpelloueb.fr ...
    Cet autre mode d’utilisation de l’identité numérique a pour objectif de partager un maximum avec les autres sur des thèmes précis, des idées et ainsi se faire connaître, interagir et communiquer.

Le monde virtuel du jeu

La création d’une identité numérique pour le jeu vidéo relève d’une vie fantasmée virtuelle. Tout ce que l’on ne fait pas dans la vie réelle peut être fait dans le jeu à travers d’un ou plusieurs personnages, l’identité peut être dans ce cas là l’opposé de celle que l’on "exploite" dans la vie réelle. Un "défouloir" virtuel ou l’on peut faire tout ce qui passe par la tête et où l’on réalise des quêtes héroïques dans un monde fantastique (World of Warcraft) ou dans une vie parallèle, quasi semblable au monde réel mais là ou tout peut être permis (Second Life).

Rencontres amoureuses

Que ce soit pour une aventure d’un soir ou la recherche de l’âme sœur, Internet est un important vecteur de rencontre. La meilleure preuve de cet engouement est le succès des sites de rencontres, surtout pour les jeunes (sur la région voir Miss34.com) et les moins jeunes sur Meetic par exemple.
C’est une autre facette de son identité numérique, plus intime, cette identité ne s’affiche que lorsqu’on correspond aux attentes d’une personne et que l’on est listé dans une recherche.
Ce peut être l’occasion de se révéler tel qu’on est ou transmettre l’image que l’on veut de nous, plus étincelante que la réalité parfois…