Organisé Lundi à 18h30 et Mardi à 10h30 ce débat m'a permis d'entrevoir plusieurs choses.


Résignation de la part des Enseignants-Chercheurs

Nous avons constaté lors de ce mouvement étudiant que les élèves se sont retrouvé seul face aux instances dirigeante sans avoir de soutient de la part du corps enseignant. Bien qu'apparemment la LRU est décriée par tous, très peu ose s'affirmer et demander l'abrogation de la loi pour construire une véritable réforme de l'enseignement supérieur à la française.
Je ne suis qu'étudiant et très peu familier avec l'univers de la recherche, mais il m'a semblé comprendre que les dernières luttes perdues par les chercheurs face à l'état a entamé le moral de beaucoup. Si j'ai tout compris, le gouvernement a mis en place l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) qui centralise les financement des projets de recherche pour les distribuer à ceux qu'elle estime être porteur. Cette approche entrainant automatiquement un favoritisme envers la recherche appliquée amenant des bénéfices beaucoup plus rapidement mais mettant de côté la recherche fondamentale. Le principal reproche fait à cet organisme étant le fait que seuls des politiques "jugent" les projets de recherches et attribuent les financement, aucun scientifique ne prend part aux décisions.
Autre défaite de nos enseignants/chercheurs : l'instauration d'une grille normalisée d'évaluation des bibliographies pour les publications qui restreint la liberté de recherche et rend extrêmement difficile la publication.

La LRU : ils en pensent quoi ?
D'après ce que j'ai vu, bien que l'assemblée ne soit pas assez nombreuse pour représenter l'ensemble des enseignants-chercheurs du campus ceux présents étaient tous d'accord pour dire qu'une réforme s'imposée mais que la LRU renforçait le modèle qui faisait que la recherche française allait mal et irait de plus en plus mal ! J'ai aussi cru comprendre que le fait que le "Conseil des Présidents d'Université" soit le seul consulté sur cette réforme qui touche autant les enseignants-chercheurs que la présidence des universités ne leur a pas beaucoup plus !
Si des enseignants-chercheurs passent sur ce blog qu'ils me donnent leur opinion je suis preneur :)

Mobilisation des Enseignants
On dirait que le mouvement prend vie, petit à petit, bien après le lancement du mouvement étudiant ! Différentes organisations syndicales appellent à une mobilisation Vendredi 6 Décembre. Certains professeurs du campus ont décidé d'informer leurs collègues de la mobilisation et de l'importance qu'ils doivent accorder à celle ci !

Demain (enfin vu l'heure dans pas longtemps) le déblocage risque d'être voté par les étudiants qui après 5 semaines de lutte et de résistance se sentent de plus en plus isolé, sans soutient de leurs professeurs, sans aucun soutient des médias ..

Je demande seulement aux enseignants-chercheurs qui sont contre la LRU, qui en leur âme et conscience savent qu'elle est néfaste pour le modèle de recherche à la Française qu'ils oublient le moyen de pression choisi par les étudiants (débat pro/anti blocage) pour décider, avec les étudiants aux autres modes d'action et méthodes à mettre en place pour faire reculer le gouvernement.
Et qu'ils travaillent ensemble à construire une nouvelle réforme plus juste, et surtout qui respecte les valeurs française avec une recherche de qualité et non soumise aux lobbyings d'industriels n'ayant que le profit en tête !

Pour reprendre un slogan de campagne célèbre maintenant : Ensemble, tout devient possible ! Alors venez nous soutenir et travaillons ensemble :)