Les scénarios catastrophes ne sont plus si loin que ça, lorsque le rapport Stern évoque le coût de l'inaction et l'estime à 5 500 milliard d'euros, le rapport du Groupe Intergouvernemental sur l'évolution du Climat (GIEC) évoque les conséquences alarmiste de cette inaction.
Maintenant les faits sont là et ne peuvent plus être ignorer, premier point positif à l'initiative du président français se tient Vendredi 2 et Samedi 3 Février une grande conférence internationale à Paris pour l'éventuelle création de l'ONUE pour Organisation des Nations Unis pour l'Environnement. Cette initiative vise à créer une gouvernance écologique mondiale.

Le Rapport du GIEC et "l'Appel de Paris"

Alors que le dernier rapport du GIEC était un avertissement, ce quatrième rapport est quand à lui un signal d'alarme clair. Les faits sont là, c'est bien l'homme qui modifie le comportement climatique et entraîne le réchauffement de la planète avec notamment l'activité industrielle. Si on arrêtait maintenant la production excessive de gaz à effet de serre la planète mettrait 1000 ans à retrouver les taux normaux de CO2 et autres gaz.
Suite à la publication de ce rapport plus qu'alarmiste le président de la république français Jacques Chirac a fait un discours appelant chacun mais surtout les grands pays industriels et ceux émergeant à reconnaître la nécessité d'une prise de conscience de l'importance de l'écologie et à une réaction rapide devant un tel danger. Voici L'appel de Paris !.

Que faut il faire ?

J'avoue ne pas avoir été un modèle, maintenant, c'est dit, je le deviens en essayant de suivre ces quelques règles lorsque c'est possible. Essayons d'avancer ..

Les différentes actions, informations à connaître

Clip réalisé par Greenpeace :